CLAE PERSPECTIVES: Keegan Fong

Pour notre dernière édition de Perspectives, nous avons rencontré Keegan Fong, qui a travaillé plus de 10 ans dans le marketing, spécialisé dans le skate et la mode, maintenant restaurateur et fondateur de « Woon Kitchen ». De son expérience en marketing à la création de son restaurant, Keegan nous fait découvrir son quotidien et les éléments clés qui lui ont permis d'introduire les plats de Mama Fong sur la scène gastronomique de Los Angeles.


Le skate et la mode ont été au cœur de votre carrière pendant plus d'une décennie. Aujourd'hui, vous vous êtes tourné vers la restauration en ouvrant « Woon Kitchen » à Los Angeles. Quel a été le moteur de la création de « Woon Kitchen » ?

En grandissant, j'ai toujours eu le désir de créer quelque chose par moi-même. J'ai toujours pensé qu'il s'agirait d'une marque de vêtements ou de mode incluant un aspect physique et expérimental. L'idée d'avoir une marque où nous pourrions organiser des événements autour de la cuisine, en particulier celle de ma mère, qui m'a toujours intrigué. Cependant, après avoir travaillé dans ce secteur pendant plusieurs années, j’ai eu envie de changer. J'ai vécu et beaucoup appris durant ces expériences, ce qui m'a permis de me lancer dans la création de ma propre entreprise. Cependant, à la fin de ma carrière dans l'industrie du skate, du surf et de la mode, j'ai eu envie de raconter de belles histoires authentiques. Le fait d'avoir grandi autour de la cuisine de ma mère et de son importance dans la création de souvenirs et la construction d'une communauté a vraiment été déterminant. Cela signifiait que je n'avais plus besoin d’inventer des histoires pour vendre un produit. Je pouvais simplement raconter à tout le monde la cuisine avec laquelle j'ai grandi et c'est ce qu'est Woon aujourd'hui. Le miroir de ma vie, passée et présente, en tant qu'Américain d'origine asiatique.

Vous avez une gamme de produits assez étendue qui va au-delà de la cuisine. Mama Fong joue-t-elle un rôle dans la direction artistique ? Parlez-nous de « Woonware » et de vos collaborations lifestyle.

Haha. Ma mère n'a pas trop son mot à dire sur « Woonware » mais une grande partie des produits que nous vendons (sous emballage et les indispensables au garde-manger) sont basés sur ceux que nous avons à la maison. Pour « Woonware » en particulier, c'est un mélange de tout ce qui m'intéresse actuellement. Heureusement, j'ai un ami et artiste incroyable, Ty Williams, qui est notre directeur artistique et dessine 90% de nos créations. Une grande partie de ces créations se traduit naturellement en vêtements et accessoires. « Woonware » a un côté ‘fun’ car cela nous permet de collaborer avec d'autres créatifs extraordinaires. Par exemple, nous nous sommes associés à Cindy de ‘Special Interest Goods’ pour créer des bougies personnalisées. Ma mère a créé des mini- dumplings que Cindy a utilisées comme moules et nous avons également créé une bougie Noodle Ball qui représente nos Woon noodles sous forme de boule. Plus récemment, nous avons collaboré avec l'artiste Vietnamien, Kris Chau, pour créer un t-shirt inspiré du punk chinois, qui a été sold out à plusieurs reprises.

Il y a quelques années, vous êtes passé des pop-ups à votre premier établissement, comment est la vie d’un restaurateur en 2022 ?



Les pop-ups sont nés de l'envie de partager quelque chose d'authentique et de rassembler mes amis. Ma mère a toujours aimé recevoir mes amis, et le pop-up était une extension de ces expériences. Cependant, passer des pop-ups à un établissement a été une grande étape. La quantité d'épreuves que j'ai traversées dans la vie font que tout semble être une promenade de santé. La vie de restaurateur m'a en quelque sorte donné le sentiment d'être invincible, car tous les autres problèmes semblent beaucoup plus faciles à gérer. Je sais que j'ai l'air dramatique, mais c'est la vérité. Un jour, j'espère écrire un livre avec toutes les péripéties qui se sont déroulées ici.

Malgré tout, ça a été une expérience qui a changé ma vie. Je ne reviendrais en arrière pour rien au monde. J'ai choisi d'ouvrir un restaurant parce que je voulais me lancer un défi. Je suis tellement fière de tout ce que nous avons construit. C'est toujours gratifiant de voir les gens s'amuser et apprécier la cuisine de ma mère tous les soirs. C'est ce dont il s'agit. Faire passer aux gens un bon moment et leur faire vivre une belle expérience.


Nous ne pouvons pas parler de Woon sans vous demander quel est votre plat préféré et ce que vous recommanderiez à une personne qui vient pour la première fois au restaurant.


Les Beef Noodles sont le plat essentiel de Woon. C'est ce qui m'a donné l'idée de lancer un pop-up. Vers 2013, les soup noodles étaient un plat proposé dans tous les restaurants. Je n'ai jamais compris pourquoi les établissements ne mettaient jamais en avant ou ne proposaient pas de noodles sautées. Mais les Beef Noodles de Mama Fong ont toujours été mon plat préféré et celui que je demandais à mon retour de l'université. C'était mon plat réconfortant. Donc, pour le premier pop-up, nous n'avons servi que des Beed Noodles et une version Vegan, les Veggie Noodles aux légumes. Parfois, nous proposions aussi les fameux Pork Belly Baos, qui sont également un incontournable de Woon.


Je vois que vous avez une série de playlists pour Woon, qu'est-ce qui fait une bonne playlist pour un restaurant et qu'écoutez-vous ces jours-ci ?


C'est en fait un sujet de conversation très amusant au restaurant. Mon personnel n'en peut plus de nos playlists. Nous les écoutons tous les jours, encore et encore. Il y a environ 20 heures de musique, mais on dirait que la même chanson se répète tous les jours.


Cependant, nos clients nous complimentent toujours sur nos choix musicaux. C'est donc un drôle d'équilibre que nous devons trouver. Je pense que ce qui rend Woon si unique, c'est que nous ne sommes pas catégorisés dans une boîte. Oui, nous sommes un restaurant asiatique, mais cela ne signifie pas que nous devons écouter de la musique chinoise. J'ai grandi avec un amour pour tous les types de musique - rock garage, funk, électronique, hip hop, afro-rock, etc... donc c'est essentiellement ce que nous jouons. Comme je l'ai déjà mentionné, Woon est le reflet de ma vie... c'est-à-dire qu'il est moderne, pas traditionnel ou ce que certains appellent "chinois authentique". La nourriture est authentique, ma mère est née à Shanghai et a grandi à Hong Kong. La musique est le reflet de ma vie, un américain d’origine asiatique qui a grandi entouré de tous ces types de musique.


Enfin, quels sont vos modèles CLAE favoris?


Je porte essentiellement les EDSON et les JOSHUA. J'adore les tons subtils... Je ne porte qu'une seule tenue tous les jours. Mon uniforme chez « Woon » se compose essentiellement d'une paire de bottes, d'un pantalon en toile et d'une chemise de travail. C'est donc très agréable d'avoir une paire de baskets confortables et esthétiques, pour les jours où je ne travaille pas.





 

LES SILHOUETTES DE KEEGAN


Sale Off
JOSHUA
€139.00
Sale Off
EDSON
€129.00

EN PROFITER